Formations
pour l'expertise
internationale

Les formations

Expert(e) en Immobilier

house-1946371_1280

Activités

Vente, location, donation, partage, succession, apport à l'actif d'une société, plus-value, impôt de solidarité sur la fortune, arbitrages, litiges familiaux et fiscaux, rédaction et préparation de baux, remembrement et expropriation, conflits de voisinage ... nombreux sont les actes pour lesquels l'expert immobilier est sollicité.

Il a pour principale mission d’estimer la valeur d’un bien ou d’un droit immobilier, quel qu’il soit, sur un marché clairement défini et à une date précise. L’expertise se veut rigoureuse, justifiée et établie en toute neutralité par l’expert indépendant qui respecte de façon stricte le secret professionnel auquel il est tenu. La valeur du bien est estimée en fonction de l’analyse de critères multiples : superficie, architecture, matériaux de construction, état général, situation et état des risques naturels, diagnostics, état du marché, etc.

L’expert immobilier joue un rôle clé dans la prise de décision éclairée de ses clients, justifiant l’établissement de méthodes et le respect du code déontologique d’impartialité et d’indépendance.

  Parmi les compétences et les aptitudes de l’expert immobilier :  
  • Méthode et rigueur
  • Capacité d’analyse
  • Techniques d’argumentation
  • Connaissances pointues en termes juridiques : urbanisme, assurances construction, servitudes, statut d’occupation des lieux …
  • Connaissances techniques : matériaux de construction, pathologies des bâtiments …
  • Connaissance des marchés immobiliers

Débouchés

Le cadre d’exercice du métier d’expert immobilier est vaste.

Les demandeurs d’une expertise immobilière sont divers : propriétaire du bien (particulier, entreprises, collectivités territoriales …), juge, notaire, services fiscaux, assureur, gestionnaire de patrimoine, syndic, etc. L’expert immobilier peut être amené à travailler dans des secteurs d’activités connexes à celui de l’immobilier, tels que la banque, l’assurance, la construction, l’urbanisme, l’aménagement foncier … Dans certains cas, il peut également endosser le rôle d’expert en bâtiment, expert en assurances, conseiller juridique …

Objectifs de formation

  • Savoir estimer la valeur de biens et de droits immobiliers grâce à des connaissances pointues en matière de normes d’expertise, de marchés financiers, d’économie immobilière, de règles comptables, de droits des sols, de propriété et de baux.
  • Dans un environnement globalisé et en perpétuelle mutation, intégrer ou actualiser ses connaissances relatives aux évolutions règlementaires, juridiques, fiscales, techniques et des marchés et être capable de mener une expertise pour le compte de clients internationaux.
  • Être en mesure de gérer et de développer son activité à l’international en maitrisant les outils du marketing, de la communication et du management.

Cycle de formation

I. Expertise immobilière
  • Expertise appliquée au métier
  • Maitriser la législation immobilière
  II. Évaluation et valorisation des biens immobiliers
  • Tenir compte des aspects économiques
  • Évaluer un bien immobilier
  III. Conseil en immobilier
  • Maitriser les techniques de conseil
  • Savoir communiquer
  IV. Gestion et développement du cabinet d'expertise
  • Gérer son cabinet
  • Développer son activité
 

Durée de formation

  • 252 heures en face à face pédagogique
  • Soit 36 jours répartis sur 9 mois
  • Soit 9 sessions de 3 à 5 jours par mois

Validation

La formation débouche sur l’obtention du Titre d’Expert International en Immobilier et l’inscription au Tableau de l’Ordre des Experts Internationaux. Pour valider le titre, l’ensemble des unités de compétences qui composent la formation doivent être acquises. Les modalités d’évaluation sont déterminées en collaboration avec le centre de formation régional et les formateurs. Il peut s’agir d’un examen écrit, d’un entretien oral et/ou de la rédaction d’un mémoire.

L'Institut des Experts Internationaux de France, organisme certificateur, délivre un certificat de formation. En cas de formation délocalisée, le partenaire sur place peut être co-signataire des documents ou remettre sa propre attestation.

----------------------------------------------------------- Renseignements et inscription : candidatures